Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Pascal CA DIONNET

BON OM TOUK (Khmer បុណ្យអុំទូក, IPA [bon om tuːk]), la fête des bateaux pirogues ou la fête de l'eau et de la lune

BON OM TOUK (Khmer បុណ្យអុំទូក, IPA [bon om tuːk]), la fête des bateaux pirogues ou la fête de l'eau et de la lune
De nuit comme de jour, des moments magiques!De nuit comme de jour, des moments magiques!De nuit comme de jour, des moments magiques!
De nuit comme de jour, des moments magiques!De nuit comme de jour, des moments magiques!De nuit comme de jour, des moments magiques!

De nuit comme de jour, des moments magiques!

BON OM TOUK (Khmer បុណ្យអុំទូក, IPA [bon om tuːk]), la fête des bateaux pirogues ou la fête de l’eau et de la lune (the Cambodian Water & Moon Festival)

Généralement entre octobre et novembre, cette année du dimanche 10 novembre au mardi 12 novembre, le royaume du Cambodge va célébrer la fin de la saison des pluies. Au moment de la pleine lune, et comme tous les ans depuis la période angkorienne, les cambodgiens vont acclamer le changement de sens de la rivière Tonlé Sap, issue du lac du même nom, le moment où le lac se déverse dans le fleuve : un phénomène très rare dans le monde, peut-être unique ! 

 

Mais à quoi est dû ce phénomène ? Une petite explication s’impose. Le lac Tonlé Sap est un lac d’eau douce situé au centre du Cambodge. Le plus grand lac d’Asie du Sud-Est. Il est alimenté en eau par le Mékong et la rivière Tonlé Sap. De novembre à mai, la rivière Tonlé Sap se déverse dans le Mékong. Mais à la saison des pluies appelée aussi « mousson d'été » en mai, il y a une telle accumulation d'eau dans le Mékong que l'excès se verse dans la rivière Tonlé Sap, en la forçant à s’inverser et à redescendre dans le lac Tonlé Sap. À ce moment-là, la superficie du lac peut atteindre jusqu’à quatre fois sa surface originale ! Et c’est donc en novembre lors de la fête de l’eau que le renversement de la rivière est célébré, lorsque le courant s’inverse à nouveau et que le Tonlé Sap se déverse alors normalement dans le Mékong.

 

Deux légendes sont potentiellement à l'origine de la fête de l'eau. La première remonte à la période d'Angkor et des combats entre le roi du Champa, qui avait envahi le Cambodge, et le roi khmer. Les batailles se faisaient en pirogue sur le fleuve. En souvenir de la victoire du roi khmer, des courses de pirogues ont été organisées tous les ans sur le fleuve.

Une seconde légende raconte que cette fête sert à remercier les génies des eaux qui donnent l'eau pour l'agriculture. 

 

Dans la capitale du Royaume, Phnom Penh, le départ va être donné aux « bateaux dragons »  ces  pirogues multicolores, face au palais royal de Phnom Penh, le long du fleuve Tonlé Sap, suivies par des danses et des feux d'artifices. Vous ne pouvez alors plus circuler aux abords du Palais Royal. Heureusement j’habite juste derrière et je peux facilement y accéder à pieds ! VIP ! lol!

 

La fête de l'eau a plusieurs fois été annulée à Phnom Penh, en raison du niveau trop bas des eaux. Il revient aux gouverneurs de provinces de maintenir ou d'annuler cette fête de l'eau. Aussi la fête est-elle toujours susceptible d'être une nouvelle fois annulée. 

 

Cette année, tous les indicateurs sont au vert ! Youppie, je vais pouvoir profiter de cette liesse populaire qui attire des millions de cambodgiens des zones rurales qui affluent des campagnes et des villes secondaires. Durant trois jours, des centaines de milliers de personnes se massent sur le bord de la rivière Tonle Sap. Elles assistent aux courses opposant environ 250 à 300 bateaux dragons poussés par des dizaines de rameurs venus de tout le pays. Les vendeurs de rue envahissent les quais. A la nuit tombée, le centre-ville reste bondé jusqu’au petit matin, illuminé par les nombreuses décorations flottantes et lumineuses et les feux d’artifice tirés chaque soir. Le spectacle vaut le déplacement. Personnellement, je suis fan ! L’ambiance est bon-enfant et des articles artisanaux que l’on ne voit pas toujours ici sont vendus par des marchands ambulants. C’est très familial et c’est vraiment la fête ! Une fête comme je les aime : populaire !

 

Siem Reap a sa propre fête des eaux aux mêmes dates. C’est un événement moins important mais qui attire tout de même des dizaines de milliers de Khmers pour les courses de bateaux. Comme à Phnom Penh, les quais accueillent durant la nuit de splendides illuminations clôturées par un spectaculaire feu d’artifice. Toutefois, leur principal intérêt réside dans le fait que ces joutes se déroulent avec les temples d’Angkor en toile de fond. Des courses de pirogues sont parfois organisées dans les douves d'Angkor Vat. 

Au fait ! Saviez-vous que le « Kambojikaputtakhemaratari » qui se traduit littéralement en français par « la pirogue des Khmers sur le territoire cambodgien » détenait le record World Guinness Records de la plus longue pirogue du monde ? La pirogue cambodgienne, de 87,3 mètres de long et 1,94 mètres de large, a été inscrite au livre Guinness des records.

 

Bon, alors, ça y est, c’est décidé, vous venez me rejoindre l’année prochaine pour assister à cet évènement exceptionnel ?

 

Je vous attends ! Ne prenez pas de manteau, ni de petite laine, ici, vous n’en aurez pas besoin ! En cette période, la température oscille entre 25 et 33°. Encore une bonne raison de faire le voyage !

RFI 23 nov. 2018

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article